Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec musique

Spectacle : Emma Rol en concert à Brazzaville

par Abbé Wenceslas daleb mpassy

publié dans Musique

 

Artiste de la tendance musicale religieuse depuis quatorze ans, sœur Emma Rol, l'aînée de la famille Nianga, présentera le 3 septembre 2011 à 14 heures au Centre de formation et de recherche en art dramatique (CFRAD) de Brazzaville son premier opus solo, Devant ton trône 

« Devant ton trône est pour inciter ceux qui croient en Dieu, tout puissant bien qu'invisible, à s'approcher de lui par des prières, des cantiques, des chants de louange ou d'adoration et s'abandonner à lui. Car c'est lui qui a créé tout ce qui existe matériellement, lui-même étant invisible. C'est ainsi qu'il peut nous secourir dans tous nos besoins, tant matériels que spirituels », explique sœur Emma Rol.

 

Avec ce maxisingle qui contient six titres, dont : Na lapi ndayi, qui signifie « Je jure » ; Devant ton trône ; Digne ; Nzambé na ngai, c'est-à-dire « Mon Dieu » ; Na kobanga té, autrement dit « Je n'aurai peur de rien tant que mon Dieu existera », sœur Emma Rol emboîte le pas à d'autres artistes chrétiennes, à l'instar de Belle Agniélé, Clémence Avounou, Ines Avounou, Mervie d'Or ou Sigolène Gandzien, qui se sont illustrées dans ce type de musique. 

Emma Rol est compositrice et interprète de ses propres chansons, après une longue carrière dans le groupe de louange de l'Église Néhémie avant qu'elle ne devienne le centre missionnaire Réhoboth. Elle se souvient de sœur Collette, l'une des pièces maîtresses du chant ecclésiastique. « Lorsque je me suis convertie au Seigneur Jésus-Christ en février 1994, c'est sœur Collette que j'ai vue chanter, aussitôt elle m'a inspirée. Elle a été beaucoup pour moi », reconnaît-elle. 

Elle souhaite apporter son concours dans le vaste champ de l'évangélisation et ramener dans la bergerie les âmes en perdition en raison des multiples situations que les accablent. « C'est ici l'occasion d'assurer au public mélomane qu'il comptera désormais parmi ses supports musicaux le CD audio Devant ton trône. Qu'il vienne le 3 septembre au CFRAD nous assister par leurs conseils et appuis multiformes », a lancé Emma Rol. 

L'album, pour l'instant uniquement en support CD, a été produit à Brazzaville par Maxi-Production. En attendant sa sortie officielle, le manager Mick Eddy dit tout mettre en œuvre pour que la cérémonie se déroule en présence d'un public nombreux, dont une délégation de Kinshasa. 

Après beaucoup de temps passé au sein du groupe de louange de son Église, qu'elle a régulièrement fréquentée à Brazzaville et à Pointe-Noire, Emma Rol estime que l'heure a sonné pour qu'elle déploie ses ailes. « Il ne s'agit pas de faire ce qu'on veut, cela dépend de la mission que Dieu donne à chacun de nous. J'ai longtemps chanté avec d'autres, voici que Dieu a voulu voir éclore mon talent en solo », a-t-elle conclu. 

Jean Dany Ébouélé 
 

Photo : Sœur Emma Rol.

Voir les commentaires

Du 16 mai 2009 au 17 mai 2009: Koffi Olomidé au Zénith de Paris

par Abbé Wenceslas daleb mpassy

publié dans Musique

Du 16 mai 2009 au 17 mai 2009: Koffi Olomidé au Zénith de Paris 



Meganet Productions présentent Koffi Olomidé en concert acoustique, le 16 mai 2009 au Zénith de Paris!
Le patron de la musique africaine sera sur la scène du Zénith, en compagnie de ses musiciens pour un show acoustique explosif! Il sera également entouré de ses danseuses, pour faire la fête jusqu'à l'aube!

Adresse : Zénith de Paris 211 avenue Jean Jaurès - Paris 19ème
Métro Porte de Pantin Ligne 5 ou Porte de la Villette 7
Billetterie: Fnac, Virgin, carrefour, Auchan, Digitick, et réseaux habituels (prévente : 36,30 € Placement libre)


Contact : 01 43 46 82 88
E-mail :
meganet_fr@yahoo.fr
Site : www.meganetproductions.fr

Voir les commentaires

Les Bantous à la conquête de l’Olympia !

par Abbé Wenceslas daleb mpassy

publié dans Musique

Les Bantous à la conquête de l’Olympia !

Une grande première dans l’histoire des Bantous de la capitale. Le légendaire ensemble musical congolais qui célèbre, cette année, son cinquantenaire (il a été fondé en 1959), va se produire, le 12 avril 2009, dans la mythique salle de l’Olympia, à Paris, en France. Après un méga show prévu, le 27 mars 2009, à Marseille.

Ces deux spectacles des Bantous de la capitale s’inscrivent dans le cadre d’une longue tournée que ce groupe entreprend, à partir de ce mois de mars, en Europe. Après celle mémorable de mai 2007, qui avait permis à Jean Serge Essous, Nino Malapet, Ganga Edo, Mountouari Kosmos, Passi Ngongo Mermans, Célestin Nkounka…de faire forte impression, notamment à la 32ème édition du Festival des musiques métisses d’Angoulême, au Festival Jazz sous les pommiers de Coutances (Belgique) et au Music meeting de Nijmegen, en Hollande. Eux qui ont marqué leur comme back en 2006, après un passage à vide de plusieurs années, consécutif au manque d’instruments de musique. Décidément, 2009 est une année bien faste, pour l’orchestre Les Bantous de la capitale, qui sera distingué par l’Unesco (comme l’a, du reste, déjà, été Jean Serge Esssous, désigné «Artiste de l’Unesco pour la paix», en 2006, par le Directeur Général de l’Unesco, Koïchiro Matsuura). L’événement est prévu au cours d’une cérémonie qui aura lieu, prochainement, au siège de cette institution, à Paris.

Voir les commentaires

Portrait: Passi notre fièrté à tous.

par Abbé daleb mpassy

publié dans Musique

D'origine congolaise, Passi Ballendei est né le 21 décembre 1972 à Brazzaville. Avant-dernier d'une famille de sept enfants, il émigre avec sa famille en 1979, à Sarcelles en banlieue parisienne. Après ses premières années entre le village de Sibiti, celui de son père, et celui de Louvakou, celui de sa mère, le choc est rude. Sa première passion est le basket avant de s'intéresser au rap vers 15 ans. Passi monte ses premiers groupes dont T.A.B. avec entre autres Stomy Bugsy, un copain de lycée. C'est avec lui qu'il créera le Ministère A.M.E.R. (Action Musique Et Rap) à partir de 1989.

Il passe son bac en 1991 et dans le même temps, le groupe sort un premier maxi "Traîtres". En dépit de ce premier essai, Passi continue ses études en agronomie à Nanterre. Mais la sortie du premier album en 1992, "Pourquoi tant de haine", l'aiguille définitivement vers la musique. En 1994, sort un second album "95200" salué par la critique comme le meilleur disque de rap du moment. Les deux rappeurs balancent des textes agressifs et parfois violents, ce qui ne plaît pas forcément aux autorités : en 1995, le titre "Sacrifices de poulets" sur la compilation qui accompagne la sortie du film "La Haine" de Mathieu Kassovitz, leur vaut une condamnation pour provocation et incitation à la violence.

Doc Gyneco issu du Secteur A, nébuleuse artistique du carré sarcellois, l'enrôle pour un duo "Est-ce que ça le fait" sur son propre album. En 1996, Passi signe un titre sur la bande originale du film "Ma 6T va crack-er" de Jean-François Richet. "les Flammes de l'enfer" accompagne le générique de fin.

1997 : "les Tentations"

 

Ministère A.M.E.R. est mis entre parenthèses pendant un moment car Stomy Bugsy comme Passi ont des projets en solo.

En effet, l'album de Passi, "les Tentations" sort en novembre 1997. Cela commence avec une chanson autobiographique "79 à 97", histoire de donner le ton, un ton et des textes plus personnels. Akhenaton, leader du groupe IAM produit sept titres sur quinze. Musicalement plus groovy, "Tentations" est presque dansant. Le phrasé plutôt cool donne à l'ensemble un aspect un peu lisse en comparaison des morceaux de Ministère A.M.E.R. Le sens de la formule n'a pourtant pas disparu : "Je zappe et je mate", premier extrait de l'album dresse un tableau caustique du paysage télévisuel français. S'ensuit un autre titre "Il fait chaud" qui sort à point nommé juste avant l'été 1998.

Le succès de cette aventure solo est total : plus de 450.000 exemplaires de "Tentations" vendus. Pourtant, Passi reste fidèle à ses amis du Secteur A, devenu entre temps, une véritable entreprise de production, d'édition et de management. Avec eux, c'est-à-dire Stomy Bugsy, Doc Gyneco mais aussi les Neg'Marrons et Janik, il se produit les 22 et 23 mai 1998 à l'Olympia de Paris à guichets fermés, démontrant ainsi la place prépondérante de ce fameux Secteur A dans la production française.

Bisso

 

Mais Passi ne s'arrête pas à ce premier succès. En effet, après sa tournée française, il se penche sur un projet qui lui tient particulièrement à cœur. Autour de lui, il rassemble plusieurs rappeurs d'origine africaine, Ben-J des Neg'Marrons, Lino et Calbo d'Arsenik, les jumeaux Doc et G Kill de 2Bal, Mystik et sa cousine M'Passi pour un projet ambitieux, Bisso Na Bisso. En lingala, la langue la plus parlée au Congo, cela veut dire "entre nous". En février 1999, le collectif présente l'album "Racines", où viennent se mêler rumba congolaise, hip hop bien sûr et même zouk. Passi joue alors les Maîtres de Cérémonie (MC) d'une entreprise de retour aux sources du monde africain pour des artistes issus de l'immigration. Dès sa sortie, l'extrait "Bisso na Bisso" connaît un énorme succès.

Une tournée se met en marche avec un passage aux Antilles, le 31 décembre 1999 au Cameroun, au Zénith de Paris en mai 1999. Mais le plus important pour eux fut le Kora du meilleur groupe africain, récompense lourde de symbole (les Koras sont les équivalents africains des Victoires de la musique) pour ce groupe français issu de l'immigration. Un album live suit mais ne comble pas le manque du public français qui n'a bizarrement pas eu droit à une tournée.

Si Passi pense donner suite à son projet Bisso, il reprend son parcours solo en sortant un deuxième album en octobre, "Genèse". Fort de la carte visite de Bisso, cet album connaît un succès notable et pour la scène internationale, Passi a même enregistré un duo avec Rita Marley, épouse de Bob.

Issap : le boSS

 

Son altesse "double S" s'octroie alors une petite pause, après la vente de plus de 200.000 exemplaires de son dernier album solo. Il en profite pour faire signer sur son label ISSAP Productions de nouveaux talents comme Bidew Bou Bess, un groupe de trois rappeurs sénégalais et le Parisien R.CFA, originaire du Congo, tous présents sur "Genèse".

En avril 2001, il répond comme d'autres rappeurs européens (Assassin, Articolo 31, Peter&Feven, Blade, etc.) à l'appel de RZA, du groupe américain Wu Tang Clan, qui cherche à créer un pont artistique entre les deux continents: "Dédicace" du boSS sur l'album "The World According To RZA" (2003).

L'été arrive, Passi rejoint le Bisso Na Bisso pour une tournée humanitaire en Afrique. De Brazzaville à Libreville en passant par Pointe-Noire, le groupe est accueilli par un public en liesse. L'effervescence des concerts passée, les membres du groupe se consacrent aux actions de soutien aux populations démunies du Congo et du Gabon. Le Bisso Na Bisso joue ainsi de sa notoriété afin d'aider les "frères et sœurs" du Continent, grâce à l'acheminement de containers de dons (médicaments, vêtements, livres) collectés en France par nombre d'associations et d'organismes français et africains.

S'ensuit une pause opportune pour le rappeur avant que les projets n'affluent en ce début d'année 2002. En effet, en janvier, c'est la sortie de la compilation "Dis l'heure 2 rimes" qu'il produit sur son label ISSAP Productions. On y retrouve quelques pointures du rap comme Lino d'Arsenik, Chien de Paille mais surtout la relève avec Deux Doigts, Saya qui chante en duo avec Passi, R.CFA et Bidew Bou Bess. L'intro est laissée au maître des lieux qui pose en compagnie de Lino, un très explicite "Respecte ma rime".

Panafricain

 

L'actualité de Passi est chargée puisque le site internet Africafoot.com le sollicite avec Papa Wemba, afin de créer l'hymne de la Coupe d'Afrique des Nations 2002 organisée au Mali. Passi se charge de la musique en compagnie de Nico - ami, arrangeur du son du Bisso, qui l'aide à mixer la batterie rap et la musique africaine - et "coache" Papa Wemba, Manu Dibango, Femi Kuti, Cheb Mami, Youssou N'Dour et Rokia Traoré, Malienne et seule femme du groupe, accompagnés de musiciens centrafricains et sud-africains. C'est ainsi que le 19 janvier 2002, les sept se retrouvent pour chanter l'hymne, le jour de la cérémonie d'ouverture avant le match Mali-Libéria. Cet hymne panafricain allie le hip hop, les guitares d'Afrique centrale, une kora introductrice avec une voix de journaliste africain et des paroles en français, anglais, arabe, wollof et bambara.

Odyssée 2004

 

Passi continue d’explorer tous les horizons de la musique africaine et des rythmes urbains. Il produit en 2003 la compilation "Dis l'Heure 2 Zouk", qui associe de grands noms du zouk - Jocelyne Labylle et Jacob Desvarieux de Kassav, Kaysha, Lynnsha - et du hip-hop - Stomy Bugsy, Jacky des Neg'Marrons etc -. Nouveau succès: "Laisse parler les gens" et "Ma rivale" tournent sans arrêt sur les radios.

Son troisième album, Odyssée, qui sort en 2004, prolonge ce voyage musical éclectique : il chante "Reviens dans ma vie" avec Jacob Desvarieux et Lorenzo Raphael (artiste signé sur son label Issap), retrouve Stomy Bugsy sur la reprise du tube de Zao "Ancien combattant", invite le leader des Platters Roy Robbie sur "Mon rap m'a tuer ". "Annuler la dette" rappelle l’engagement du rappeur dans la cause des pays africains. Au total, 15 titres qui prouvent sa volonté d’avancer en s’appropriant sans contre-façon les courants musicaux et les revendications.

Dans ce même esprit éclectique et boulimique, Passi coordonne le projet "Dis l'heure de ragga dancehall" dont le CD sort en juillet 2004 : 20 titres, 40 artistes! Et reviens sur scène avec ses "Dis leur 2 Zouk" aux Francofolies de La Rochelle, le 15 juillet. Secondé par les Sales Gosses, il offre au public un spectacle de choix avec Stomy Bugsy, Bombes 2Bal, Bisso Na Bisso etc.

"Face à la mer"

 

Le simple "Face à la mer", en duo avec le chanteur Calogero, est un des plus importants succès de l’été et de l’automne 2004. Le titre se classe même à la 11e place des simples les plus vendus sur l’année 2004. En janvier 2005, les deux artistes sont récompensés par un NRJ Music Award dans la catégorie "groupe ou duo francophone de l’année". Ils sont également nommés pour les Victoires de la musique 2005 dans la catégorie "chanson de l’année". Passi figure une seconde fois sur la liste des nominations avec l’album "Odyssée +" dans la catégorie "album rap/ hip-hop/r&b de l’année".

Le 2 juillet, il participe au Live 8 en chantant devant le Château de Versailles. Le mois suivant, il donne un concert avec les Sales Gosses à Conakry en Guinée. L’été 2005 est une nouvelle fois l’occasion pour Passi d’ajouter un quatrième volume à sa série “Dis l’heure” en sortant la compilation “Dis l’heure 2 afro zouk” dans laquelle il réunit des artistes antillais et africains.

En novembre 2006, il réitère l'opération avec "Dis l'heure 2 hip-hop rock". Figurent au générique Didier Wampas et son groupe, Arno et Faf Larage, le Saïan Supa Crew, les rockeurs de Mass Hysteria ou encore Kool Shen. En avril 2007, Passi sort un "street-album" fait d'inédits, "Révolution", sur lequel collaborent le Secteur A, le Ministère A.M.E.R, Wyclef Jean, Youssoupha…

2007 : "L'Evolution"

 

Sept mois plus tard, Passi sort son quatrième album solo chez Sony-BMG : "L'Evolution". Couple et mœurs actuelles ("Roméo et Juliette), émeutes de 2005 en région parisienne ("Paris on fire"), retour sur ses racines à la fois congolaises et banlieusardes ("Je suis de là"), réflexion sur la condition des enfants ("Chambre de gosse")… Le chanteur fait évoluer les thèmes sur des titres tour à tour électriques, groove, habillés de cordes arrangées par Marie-Jeanne Serero ou très durs, à la façon rap américain. Il s'octroie des duos avec Mickael Rose, ex-chanteur du groupe de reggae Black Uhuru, Wyclef Jean des Fugees ou Jacky des Neg' Marrons.

Quelques semaines plus tard, le rappeur de Sarcelles devient jury de la saison 7 de la Star Academy sur TF1, avec Pascal Nègre (patron d'Universal Music) et Yvan Cassar (musicien et arrangeur). Pendant quatre mois, il juge les jeunes élèves sur leurs prestations lors des prime times. Un pas vers la télé, un autre vers le cinéma : Passi endosse pour le long métrage "Skate or Die" (réalisé par Miguel Courtois) qu'il tourne en 2007, le rôle d'un flic véreux aux côtés de Jean-Hugues Anglade et de Rachida Brakni.

Voir les commentaires

PASSI le rapeur

par Abbé daleb mpassy

publié dans Musique

 passi-7.jpg
Biographie de PASSI
Les relations familliales [modifier]
Passi était depuis son plus jeune âge attiré par le rap, mais sa mère voulait qu'il ait un bac général avant de commencer l'aventure du rap. Source: Tv : par passi lui même Après son bac général, il a pris une orientation de technicien supérieur en Agronomie.
 
Parcours [modifier]
Révélé au sein du Ministère A.M.E.R. aux côtés de Stomy Bugsy, Passi a ensuite entamé une carrière solo, avec notamment le morceau Je zappe et je mate sur l'album Les Tentations qui est l'un de ses titres les plus connus. Cet album révèle sa qualité de parolier, on le compte parmi les rappeurs les plus doués du point de vue de ses textes.créé son label Issap productions en 1998.
Plus tard en 1998, il sort deux albums du collectif franco-congolais Bisso Na Bisso dont un live enregistré au Zénith de Paris.
La même année, on retrouvera Passi aux cotés de Doc Gynéco, Stomy Bugsy, Arsenik, Pit Baccardi, les Neg' Marrons et bien d'autres au sein du collectif Secteur Ä pour deux concerts à l'Olympia, d'où sera extrait un album live. Ils sortiront par la suite la Compilation Secteur ä All Stars en janvier 2000
Deux ans plus tard (2000), sort l'album Génèse, son deuxième projet solo résume des thèmes récurrents de cet artistes rap, la situation de l'individu face aux inégalités (Ce qu'il veulent), à la religion (Dieu créa Einstein) ou encore l'industrie du disque (Rap business). Le célèbre texte d'Émeutes révèle, sans pour autant défendre ou aduler la violence, les problèmes de communication qui existent entre d'une part les jeunes de ˜id12129377banlieue frustrés, et d'autre part les institutions et les médias.
Hors des clichés inhérents au rap, cet artiste donne l'image intègre d'un art de rue parfois tiré vers la facilité par certains artistes. Des textes relatant les difficultés d'intégration des immigrés ou français issus de l'immigration en général en France ainsi que dans leur pays d'origine. En 2002, il produit et participe à Dis l'heure 2 Rimes qui sera la première d'une série de cinq compilations (jusqu'à aujourd'hui), abordant divers styles musicaux. Il y aura Dis l'heure 2 Zouk en 2003, Dis l'heure 2 Ragga Dancehall en 2004, Dis l'heure 2 afro-zouk (vol.1) en 2005, et pour finir, Dis l'heure 2 Hip-Hop Rock en 2006.
Üinsrsid±2129377C'est en 2004 avec Odyssée, que Passi finit sa « trilogie » (comprenant "Les Tentations", "Génèse" et "Odyssée").
En octobre 2007, il sort son nouvel album solo intitulé Évolution avec des titres qui suivent sont évolution artistique comme Electrique. Ce nouvel opus fait suite logique à son Street Album Révolution, sorti en avril de la même année, dans lequel Passi revient aux sources avec un style beaucoup plus dur ou comme il dit "barbare", digne de ses débuts avec le Ministère A.M.E.R., avec des titres dans le lignée des Flammes du mal ou de Émeutes (présents sur l'album) tels que Dent pour dent, premier titre sorti en radio. On notera la présence sur ces deux albums du talentueux Wyclef Jean déja remarqué dans le clan Secteur Ä aux cotés de Mohamed Dia pour sa ligne Refugees.
Passi a fait parti du jury des primes de la saison 7 de la Star Academy sur TF1, au coté de Pascal Nègre, le patron d'Universal Music et d' Yvan Cassar, musicien et arrangeur
 
 
ä é0Marque de vêtemfnts [modifier]
Il a créé la marque de vêtements Gab's Wear.
Discographie [modifier]
Ministère A.M.E.R [modifier]
·        1991 : Pourquoi Tant de Haine
·        1994 : 95200
Solo [modifier]
·        1997 : Tentations
·        2001 : Genèse
·        2004 : Odyssée
·        2007 : Révolution (Street album)
·        2007 : Evolution
 
Bisso Na Bisso [modifier]
·        1998 : Racines
·        1999 : Le 15 mai 1999 (Live)
Dis l'heure (producteur) [modifier]
·        2002 : Dis l'heure 2 Rimes
·        2003 : Dis l'heure 2 Zouk
·        2004 : Dis l'heure 2 Ragga Dancehall'
·        2005 : Dis L'Heure 2 Afro Zouk Vol.1
·        2006 : Dis L'Heure 2 Hip Hop/Rock
Apparitions [modifier]
·        1996
Doc Gynéco Feat Passi - Est-ce Que Ca L'Fait ? sur l'album de Gyneco, Première Consultation
Ministère AMER - Sacrifices de poulets sur la B.O du film La Haine
·        1997
Passi - Les flammes du mal sur la B.O. du film Ma 6-T va cracker
Passi Feat IAM, Mystik, Assassin, Stomy Bugsy, Fabe, Kabal, Arco, Yazid & Rootsneg - 11'30 contre les lois racistes sur le maxi 11'30 contre les lois racistes
Kheops Feat Passi - Les Meufs Du Show-Biz sur la compilation "Sad Hill Impact"
·        1998
Ärsenik Feat Passi - Par Ou T'es Rentre, Je T'ai Pas Vu Sortir sur l'album d'Ärsenik, Quelques Gouttes Suffisent
·        1999
Passi Feat Oxmo Puccino - Black December sur la compile Premiere Classe Vol.1
·        2000
Passi - Hallucinations sur la compile Hostile 2000 Vol.2
Ministère AMER - Nègres de la pègre sur la compile Secteur Ä All Stars
Passi - De 79 à 99 Remix sur la compile Secteur Ä All Stars
Passi Feat Oxmo Puccino - Nautilus sur la compile Le Flow 2
Pit Baccardi Feat Passi - Si On Flambe sur l'album de Pit Baccardi, Ghetto Ambianceur
·        2001
Passi - Tomber sur la compile Sur un air positif
Hamed Daye Feat Passi - Rennaissance sur l'album de Hamed Daye, L'or Noir
Passi Feat Karlito - Tomber sur la compile Sur un air positif
·        2002
Passi - Respecte ma rime, On ne peut pas... et Tourner des pages sur la compile Dis L'heure 2 Rimes
Passi Feat TNT - L'art Du Samourai sur la compile Samourai
·        2003
Ol' Kainry Feat Busta Flex, Passi, Lino & Le Rat Luciano - Qui Veut Remix sur l'album de Ol' Kainry, Au dela des apparences
·        2004
Wyclef Jean Feat Passi - La Vie Ghetto (Français) sur l'album de Wyclef Jean, Welcome to Haiti : Creole 101
Wyclef Jean Feat Passi - Festival sur l'album de Wyclef Jean, Welcome to Haiti : Creole 101
Calogero Feat Passi : Face à la mer sur l'album Calog3ro
·        2005
Passi Feat Les Sales Gosses - Qui contrôle sur la compile Rap Performance
Passi Feat Pete Rock & CL Smooth - Who is This ? sur la compile The Basement
Les Sales Gosses Feat Passi & Guy Waku - Tout pour elles sur l'album des Sales Gosses, 12 ans d'age
Les Sales Gosses Feat Passi - A feu et a sang sur l'album des Sales Gosses, 12 ans d'age
·        2006
Passi Feat Les Sales Gosses - Issap sur la compile Independenza Labels
·        2007
Passi - Marianne et Mamadou sur la compile Ecoute la rue Marianne
 
 

Voir les commentaires

La Rumba est une musique des esclaves

par Abbé daleb mpassy

publié dans Musique

papa-wemba.jpg  Wendo vient réveiller les morts 
 
Compay Ségundo, Ibrahim Ferrer, Orchestra Aragon, le vent de nostalgie exotique qui balaie l’Europe depuis quelques mois et qui pousse les labels à retaper les vieux salseros et autres ancêtres du boléro, vient de faire une nouvelle victime… ou un nouvel élu. Africain cette fois. Wendo Kolosoy, de son véritable prénom Antoine, père de la rumba congolaise, remet au goût du jour des airs de 1900 longtemps, redonnant ainsi vie à cette période où les bars de Léopoldville, l’actuelle Kinshasa, résonnaient des sons de guitares acoustiques, des tambours sur cadres, Patengué, et des racleurs, Mukuassa. L’album Marie Louise, titre d’une chanson qui assura à l’artiste succès et déboires, s’enracine dans la rumba des premières notes et fait le point les origines d’un rythme qui, aujourd’hui encore, se confond avec l’histoire de toute une région du continent.
Wendo est né en avril 1925 à Mushie dans le nord-est de l’actuelle République démocratique du Congo. La légende attribue sa vocation à la vision de sa mère décédée qu’il aurait eue en rêve alors qu’il était enfant. Autodidacte à la guitare, il déserte les bancs dès l’âge de onze ans et fonde quelques années plus tard le groupe Victoria Léo avec qui il assure l’ambiance dans les bars, les retraits de deuil et les mariages. De ces vagabondages musicaux, il gagnera une réputation et son surnom Wendo Sor, déformation - paraît-il - de Windsor. Dans les années quarante, la rumba déferle sur l’Afrique centrale tandis qu’à Kinshasa, les dancings se multiplient. La toute puissante Église catholique y perçoit hérésie et appels à la débauche. Wendo choisit ce contexte pour sortir Marie Louise en 1948. Succès populaire - on dit de la chanson qu’elle pouvait réveiller les morts - le tube est mis à l’index par les missionnaires qui l’excommunient et poussent Wendo, traqué, à aller se réfugier à Stanleyville, actuel Kisangani. En 1966, il rencontre Tabu Ley qui l’intègre dans son orchestre l’African Fiesta National avec, entre autres, Rochereau. En 1980, il participe à l’anthologie de la musique congolaise commandée par Mobutu et est incorporé dans la division musique et ballet de la Compagnie du Théâtre du dictateur, particulièrement gentil avec les artistes. Primé lors de la première édition du grand prix panafricain de la chanson, Wendo Kolosoy est toujours resté dans l’ombre de la notoriété internationale, même si, de Papa Wemba à Kofi Olomidé, on continue à se réclamer de lui.
Enregistré pendant le 4e Masa 99 à Abidjan, cet album lui en redonne une partie. Sa voix, non seulement n’a rien perdu de sa chaleur mais a gagné en profondeur. Rauque et suave, elle part volontiers dans des séries de hoquets et roucoulements ludiques teintés de cet humour mélancolique qui l’a rendu célèbre dans une grande partie de l’Afrique urbaine. L’équipe de jeunes musiciens qui l’accompagne parvient à recréer l’atmosphère musicale de cette époque, quand les influences étrangères n’entravaient pas l’interprétation des rythmes traditionnels et notamment des airs Kongo. Poète amoureux, dans Marie Louise - "tendre muse, tu es ma vraie raison d’être, l’oreiller sur lequel se brassent mes rêves les plus optimistes, les plus sensuels " -, tantôt moraliste, tantôt nostalgique, dans Pépé Kalé, Wendo rend un hommage émouvant au chanteur disparu l’année dernière - il l’appelait son fils - et, avec Anne-Marie Nzié, la diva camerounaise de soixante-sept ans, " découverte " et honorée lors de la même manifestation et produite par le même label, il offre Tokutani, un duo improvisé, en une seule prise, où la simple écoute ces deux voix limpides et vraies donne envie de remonter le temps.
Héric Libong
Wendo Kolosoy, Marie Louise, (Indigo).
 

Voir les commentaires