Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Homélie pour le Baptême du Seigneur C (09 Janvier 2022)

par Abbé Venceslas Daleb Mpassy

Frères et Sœurs,

Aujourd’hui, avec le baptême du Christ, nous pouvons nous rappeler notre propre baptême. La « grâce baptismale » reçue le jour où nous avons été oints, c’est le don que Dieu nous a fait à notre baptême de devenir fils ou fille de Dieu pleinement, dans un lien exclusif à Jésus Christ. Quel don, quelle chance, quelle grâce !

C’est donc une autre manifestation du Seigneur que nous célébrons en ce jour : Jean Baptiste arrive au Jourdain pour inviter les gens à se convertir. Pendant ce temps, les prêtres et les lévites Hébreux cherchent à savoir qui il est. Non il n’est pas le Messie, ni Élie ni le prophète semblable à Moïse. Il affirme simplement être la voix qui crie à travers le désert : “Préparez les chemins du Seigneur”. C’est ainsi que Jean Baptiste exhorte le peuple à se convertir et à recevoir un baptême pour exprimer son désir d’être purifié.

Or voilà que Jésus arrive et se fait baptiser. Pourtant, lui, le Fils éternel du Père, n’a pas de péché à se faire pardonner. Il est totalement pur. Un Dieu qui demande à se faire baptiser à la suite des hommes, qui eux confessent leurs péchés, on n’a jamais vu ça. Alors pourquoi demande-t-il un baptême? La réponse, nous la trouvons tout au long des évangiles : ce baptême est une manifestation de sa mission. Jésus, l’envoyé du Père, rejoint le monde pécheur pour lui montrer que Dieu ne l’abandonne pas. Il entre dans les eaux du Jourdain, pur de tout péché. Et en ressort, porteur de tous les péchés du monde. Ces péchés, il les prend sur lui car il veut nous en libérer.

C’est important pour nous aujourd’hui. Car notre vie est souvent polluée par le péché : la colère, l’égoïsme, la rancœur, ... Tout cela, nous devons le donner au Seigneur. Il veut nous en libérer car cela nous empêche de vivre vraiment. Alors, n’hésitons pas à déposer aux pieds de Jésus tout ce qui va mal dans notre vie. Avec sa venue dans notre humanité, c’est la promesse d’Isaïe qui se réalise: « Dieu rejoint son peuple et vient le consoler ».

La voix du Père le révèle à son peuple, aujourd’hui encore : “Tu es mon Fils bien aimé”. Ce qui est merveilleux, c’est que cette parole est aussi pour nous : nous sommes tous les enfants bien-aimés du Père. Son Salut est offert à tous malgré nos peurs et nos fautes. Son règne de Lumière s’étend au monde entier. Rien ni personne ne peut arrêter la Parole de Dieu ni l’empêcher de produire du fruit.

Le baptême de Jean était une annonce du baptême chrétien, donc du nôtre. Ce dernier n’est plus un geste de pénitence mais une immersion totale dans l’amour de Dieu. Il nous renouvelle dans l’Esprit Saint. Que l’Esprit Saint nous donne de reconnaître en Jésus de Nazareth Celui qui a les paroles de la Vie Éternelle et qui nous sauve.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article