Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Homélie pour l’Immaculée Conception (8 Décembre 2021)

par Abbé Venceslas Daleb Mpassy

Frères et Sœurs,

Sur notre route vers Noël, nous trouvons cette fête de Marie “l’Immaculée Conception”. En vertu d’une grâce exceptionnelle, Marie, Mère de Jésus a été préservé du péché. “Elle est celle qui n’a jamais refusé à Dieu la plus petite preuve d’amour”. Elle a été appelée “la toute sainte”. Pour la petite histoire, le dogme de l’Immaculée Conception a été proclamé par Pie IX en 1854. Et quatre ans plus tard, le petite Bernadette Soubirou de Lourdes, qui ne connaissait rien au vocabulaire théologique, recevra une confirmation de cette révélation. Et elle arrivera chez son curé avec cette parole : “Je suis l’Immaculée Conception”.

A l’occasion de cette fête, la liturgie nous fait entendre l’Évangile de l’Annonciation. Ce récit, nous le connaissons bien. L’ange Gabriel se rend chez Marie pour lui annoncer qu’elle a été choisie par Dieu pour être la mère de son Fils. Et l’ange a attendu sa réponse. C’est dire que, quand Dieu appelle, il respecte la liberté de chacun, il attend notre réponse. Marie reste libre d’accepter ou de refuser. Elle cherche simplement à comprendre : “Comment cela va-t-il se faire ?” L’ange lui répond : “L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très haut te prendra sous son ombre.” Et Marie accepte en prononçant ces simples paroles : “Je suis la servante du Seigneur, que tout se passe pour moi selon ta parole.”

Aujourd’hui encore, le Seigneur continue à appeler des hommes, des femmes et même des enfants. Il nous rejoint dans les diverses circonstances par les personnes qu’il met sur notre route. Il peut aussi nous interpeler par une parole d’évangile ou par un événement particulier. Dans ce monde troublé, c’est plus que jamais nécessaire, le Seigneur a besoin de nos mains pour continuer son action. Il a besoin de nos lèvres pour prononcer ses paroles. Il a besoin de nos yeux pour voir la souffrance humaine et la soulager. Et Marie qui a été la servante du Seigneur ; nous dit aujourd’hui: “Faites tout ce qu’il vous dira”.

En ce jour donc, avec Marie, nos visites deviennent des visitations. C’est à cela que nous sommes appelés quand nous nous rendons auprès d’une personne malade ou dans le besoin. Comme Marie, Dieu nous appelle pour nous confier une mission, une responsabilité. Il compte sur nous dans notre paroisse, notre famille, nos lieux de vie et de travail pour être les témoins et les messagers de son amour. La réponse nous appartient et personne ne peut répondre à la place de l’autre. Le Seigneur a besoin de notre accord personnel. Ne craignons pas :

Que Marie nous oriente vers l’adoration, la reconnaissance, le goût d’une vie entièrement donnée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article