Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Homélie pour le 7ème Dimanche de Pâques (16 Mai 2021)

par Abbé Venceslas Daleb Mpassy

Frères et Sœurs,

Jeudi c’était la fête de l’Ascension, une manière pour Jésus de mourir aux yeux de ses disciples et de naître dans leur cœur. Il s’est retiré du regard physique des humains pour éclairer tous ceux et celles que l’Esprit habite. Et aujourd’hui, St jean nous rapporte quelques unes de ses dernières paroles. En effet, Jésus était sur le point de mourir sur la croix lorsqu’il a prononcé ces mots. Plus que des mots, c’est une prière. Il prie pour ses disciples. Car parmi eux, certains seront ébranlés par la dureté des événements et vont aller jusqu’à le renier. Les paroles de Jésus sont donc des paroles qui parlent de nous à Dieu. Mais ce qui nous frappe le plus, c’est la façon dont Jésus parle de ses disciples : « ils ne sont pas du monde, mais ils sont dans le monde ». Comment être «dans le monde, sans être du monde», et comment se garder de ce que Jésus appelle le « Mauvais » qui peut nous atteindre et nous envahir à tout moment ?

Le texte de l'évangile est une réflexion pour des chrétiens qui sont confrontés à la difficulté de croire sans voir. Comment croire à ce Jésus mort pitoyablement en croix, ressuscité par Dieu aux dires d'une poignée d'hommes et de femmes qui se proclament témoins ? Quel sens peut bien avoir toute cette rumeur sur Jésus ? Aujourd’hui encore pour beaucoup d’hommes et de femmes, ce ne sont que des rumeurs. C’est pourquoi Jésus prie son Père de garder ses disciples dans la fidélité à son nom et il  veut nous faire entrer dans le mystère d’amour de la trinité (Dieu 3 fois saint).  Ainsi, le monde auquel fait référence Jésus c'est tout ce qui s'oppose à Dieu. En ce sens, Jésus est étranger au monde. Jésus n'est pas de ce monde qui méprise et écrase les pauvres et les faibles. Il n'est pas de ce monde qui rejette tous ceux et celles qui sont différents. Il n’est pas de ce monde qui accordait peu de valeur aux femmes.  aujourd’hui encore, il y a beaucoup à faire pour changer nos mentalités. Nous sommes parfois égocentriques, nous rejetons parfois la personne qui est différente par sa couleur, sa culture, sa religion, et autre. Les disciples de Jésus ne devraient pas adhérer à tout ce que la société propose. Or nous, nous ne nous distinguons pourtant pas des autres gens dans nos sociétés occidentales. Et pourtant, les chrétiens et les chrétiennes doivent témoigner clairement d'une manière de vivre qui sort de l'ordinaire. Nous devons être une petite lumière dans la noirceur de notre monde matérialiste. Que faire pour demeurer ces témoins dont Dieu a besoin ?

Même si les églises se vident, et que les prêtres sont peu nombreux, mais n’oublions pas, Jésus lui est là.  Il nous invite à dire tout haut ce que nous aurions entendu « dans le creux de l'oreille.» Ce message, nous devons le faire connaître jusqu'aux extrémités de la terre. Car c’est au cœur de ce monde qu’il faut vivre l’amour qui a été répandu en nous. Faisons cela d’une façon concrète, non pas par de beaux discours, mais en actes et en vérité.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article