Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Homélie pour la Pentecôte B (23 Mai 2021)

par Abbé Venceslas Daleb Mpassy

Frères et Soeurs,

Les Apôtres sont aujourd’hui à Jérusalem pour la fête des Semaines appelée Pentecôte.  La Pentecôte était en effet la célébration juive des 50 jours après la Pâque, ce qui marquait le don de la Torah (Loi). C’était aussi le moment de donner les premiers fruits des récoltes au temple. Ainsi les juifs venaient de partout pour se retrouver à Jérusalem ce jour-là, d’où la diversité de langues. De fait, l'atmosphère cosmopolite de Jérusalem permet de mettre vraiment en évidence les effets de l’Esprit-Saint sur l’évangélisation : Cette promesse de Jésus, que ses disciples porteront l'Évangile jusqu'aux extrémités de la terre. L’Esprit rétablit donc l'unité entre les différents peuples du monde qui avait été perdue à la tour de Babel. Notons que ce don de l’Esprit qui marque la naissance de l'Église est aussi un don pour celles et ceux qui ne font pas encore partie de la communauté. Ce n’est pas seulement un don pour les disciples eux-mêmes, mais aussi pour les étrangers qui écoutent.   

Oui, le miracle réside dans l'écoute. Car tous entendent la Bonne Nouvelle dans leur propre langue. Aussi, la descente des langues de feu sur la tête des Apôtres est un symbole de la lumière qui doit briller dans les ténèbres du monde. Et ce feu qui se sépare en langues, c'est le symbole de la solidarité qui doit être la nôtre avec toutes les langues du monde, toutes les cultures du monde, tous les pays du monde. En Jésus et par l’Esprit-Saint, nous ne sommes plus des étrangers les uns les autres, nous sommes devenus frères et sœurs. C’est dire qu’avec la Pentecôte, il s’agit désormais d’une re-création du monde. Un monde de personnes différentes, mais unis. Et St Paul l’a si bien compris lorsqu’il s’adresse aux juifs et aux païens, aux hommes et aux femmes, aux esclaves et aux personnes libres qui ne forment plus qu'un seul corps. La présence de Dieu par l’Esprit continue donc l’œuvre de Jésus dans le monde.

Aujourd’hui, avec les défis de l’environnement et la pandémie de la COVID, le psaume devrait nous parler plus que jamais. Car Dieu y est célébré non seulement en tant que créateur, mais aussi en tant que pourvoyeur et soutien.  Pour le psalmiste, le souffle de vie est un don Divin. Et chaque respiration que nous prenons est une nouvelle création. Dans ce sens, la naissance de l'Église signifie toujours l'existence d'une communauté qui sait qu'elle doit sa vie à Dieu et qu’elle est appelée à partager cette Bonne Nouvelle. L'Esprit parle à travers la communauté des disciples, lui apprenant à rendre témoignage non seulement avec les lèvres, mais avec la vie.  Le témoignage le plus convaincant que tout disciple puisse porter est d'aimer les autres comme Jésus l'a fait. Quand nous nous aimons, nous marchons dans l'Esprit, et les fruits viennent, y compris la joie, la paix, la patience, la bonté, la foi, la douceur et la maîtrise de soi.

L'Esprit-Saint nous est donné pour nous éclairer, nous orienter vers le bien, nous conduire à l'unité. Quelle place lui faisons-nous dans notre vie? Pour vivre la Pentecôte, il est nécessaire de rechercher le changement et de se laisser changer. Qu'est-ce qui doit être changé dans ma vie, dans ta vie, dans notre vie?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article