Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lettre du Père Armel Prosper Bouiti, le nouveau curé de Saint Léonard de l'Hay-les-Roses, pour le Denier de l’Église en 2016

par Abbé Wenceslas daleb mpassy

Installation du Père Armel Bouiti comme Curé de St Léonard de l'Hay-les-Roses par Mgr Michel Santier, évêque de Creil
Installation du Père Armel Bouiti comme Curé de St Léonard de l'Hay-les-Roses par Mgr Michel Santier, évêque de Creil
Installation du Père Armel Bouiti comme Curé de St Léonard de l'Hay-les-Roses par Mgr Michel Santier, évêque de Creil
Installation du Père Armel Bouiti comme Curé de St Léonard de l'Hay-les-Roses par Mgr Michel Santier, évêque de Creil
Installation du Père Armel Bouiti comme Curé de St Léonard de l'Hay-les-Roses par Mgr Michel Santier, évêque de Creil
Installation du Père Armel Bouiti comme Curé de St Léonard de l'Hay-les-Roses par Mgr Michel Santier, évêque de Creil
Installation du Père Armel Bouiti comme Curé de St Léonard de l'Hay-les-Roses par Mgr Michel Santier, évêque de Creil
Installation du Père Armel Bouiti comme Curé de St Léonard de l'Hay-les-Roses par Mgr Michel Santier, évêque de Creil
Installation du Père Armel Bouiti comme Curé de St Léonard de l'Hay-les-Roses par Mgr Michel Santier, évêque de Creil

Installation du Père Armel Bouiti comme Curé de St Léonard de l'Hay-les-Roses par Mgr Michel Santier, évêque de Creil

Je suis le Père Armel Bouiti, prêtre du Diocèse de Kinkala (Congo-Brazzaville), nouveau curé de Saint Léonard de l'Hay-les-Roses depuis début septembre 2016. Vous me connaissez car l’an dernier, en tant que prêtre étudiant, j’étais le vicaire du Père Francis sur votre paroisse. Cette année je suis en équipe avec le Père Gilles Godlewski, l’ancien curé de la cathédrale de Créteil, qui a repris des études à la Faculté catholique de Paris.

Aujourd’hui je voudrais m’adresser à tous les baptisés de l’Hay les Roses. Vous avez la foi, vous êtes heureux d’avoir une église et une paroisse où vous pouvez catéchiser vos enfants, fêter Noël en famille, faire célébrer les sacrements, les obsèques, etc.

Mais la survie de nos paroisses est fragile  : un jour ou l’autre si on ne fait rien, notre Évêque sera obligé d’en fermer car depuis quelques années, les comptes de notre diocèse du Val de Marne sont dans le rouge, un jour ou l’autre si parmi nous ne se lèvent de nombreux bénévoles nous ne pourrons plus ouvrir nos lieux de culte et faire vivre toutes nos équipes.

C’est le Denier de l’Église qui permet de pourvoir au traitement matériel de vos prêtres et de tous les laïcs travaillant pour le diocèse. Les plus de 68 ans représentent 50% des donateurs. Si nous voulons survivre, il nous faut absolument de nouveaux donateurs au Denier.

  • Si vous vous sentez concerné et que vous n’avez jamais donné au Denier de l’Église, le mieux est de lire sans attendre la présentation qu’en a faite le Conseil Économique Paroissial de Saint Léonard.

La vie de l’Église n’a pas de prix, mais elle a un coût. Notre paroisse ne reçoit aucune subvention de l’extérieur. Elle vit et assure ses services uniquement grâce au bénévolat et à la générosité des fidèles. Chaque catholique, qu’il soit pratiquant ou non, a le devoir d’aider l’Église à continuer sa mission d’évangélisation, le devoir de contribuer personnellement, spirituellement, matériellement et financièrement à la vie de ses prêtres, de sa paroisse et de son diocèse.

Vous comprenez donc que nous avons besoin de vous, de vos talents, de votre temps et de vos prières. Sans le soutien concret des fidèles, notre paroisse serait condamnée. Ce serait bien dommage.

Merci pour ce que vous faites déjà et souvenez-vous que si l’Église peut tant vous donner c’est aussi grâce à vous et au denier.

Que Dieu vous bénisse !
Père Armel BOUITI - Curé de Saint Léonard

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article