Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Homélie du Dimanche 27 août 2017 (21ème T.O A)

par Abbé Wenceslas daleb mpassy

Frères et sœurs,

Les textes bibliques qui nous sont proposés ce dimanche nous montrent des hommes qui ont tous été appelés par Dieu pour une mission bien précise.

Dans le texte d’Isaïe (1ère lecture), c’est un certain Eliaquim qui est appelé. Il reçoit l’investiture pour remplacer un serviteur royal devenu trop ambitieux. Nous ne savons rien d’autre de cet Eliaquim. Si non que, son nom signifie : « Dieu l’a suscité ». Ainsi, il fait désormais partie de ceux que Dieu a choisis pour conduire son peuple et en prendre soin. 

Ensuite, il y a l’apôtre Paul, qui lui aussi a été suscité par Dieu. Au départ, c’était un pharisien qui persécutait les chrétiens ; en agissant ainsi, il croyait sauver l’honneur de Dieu. Mais un jour, il a rencontré Jésus sur le chemin de Damas. Cette rencontre a été pour lui le point de départ d’un véritable bouleversement. Le persécuteur acharné a été appelé à devenir un grand témoin de la foi dans le monde païen. Dans le texte d’aujourd’hui (2nde lecture), nous le voyons proclamer avec enthousiasme les merveilles de Dieu  tout au long des siècles. Tous les hommes, juifs et païens sont appelés « fils de Dieu ».

Enfin, nous avons Pierre qui lui aussi a été suscité par le Christ. Il est appelé à devenir cette pierre sur laquelle Jésus édifiera son Église. Cette promesse fait suite à la question que Jésus vient de poser à ses disciples : « Et vous, qui dites-vous que je suis ? » et c’est précisément Pierre qui fait cette belle profession de foi : « Tu es le Christ, le Fils de Dieu. » Il reconnaît en Jésus le Fils du Dieu vivant. Et c’est ainsi que Pierre est choisi par Jésus pour être le fondement de cette Église qu’il bâtira tout au long des siècles.

Voilà donc trois hommes, disais-je, qui ont répondu à l’appel du Seigneur en vue du salut du monde. Comme il a appelé ceux-là, le même Seigneur continue à appeler aujourd’hui encore des hommes, des femmes et des enfants pour sa mission. Nous sommes donc suscités pour participer activement à cette mission. Oui, la bonne nouvelle doit être annoncée à tous, enfants, jeunes et adultes. Nous devons retrouver cet enthousiasme missionnaire qui était celui de Paul. Nous, chrétiens d’aujourd’hui, donc vous et moi, nous sommes envoyés comme témoins et messagers de cette bonne nouvelle dans nos familles, nos villages, nos lieux de travail et jusque dans le monde entier. Le Seigneur compte sur nous pour que nous donnions le meilleur de nous-mêmes à cette mission. Le monde a tant besoin de notre bel exemple de vie.

C’est de cette manière que s’actualisera sur nous cette belle promesse du Christ : « Je te donnerai les clés du Royaume des cieux ». En effet, frères et sœurs, ce pouvoir c’est celui d’ouvrir le Royaume à tous les hommes. Il est confié à l’Église par l’intermédiaire de Pierre et de ses successeurs. Cette mission nous rejoint donc dans un monde où beaucoup de portes sont fermées aux uns et aux autres.

Aussi, le récit de Matthieu parle d’une Église qui peine à définir Jésus ressuscité et à le reconnaître en son temps. Il a fallu que Jésus meure et ressuscite pour s’interroger sur son identité réelle.  Et pourtant, après l’épisode de la multiplication des pains, Jésus a refusé de devenir le messie qu'attendaient les foules : « un Messie Toni-truant ». Cette déception marque le départ d'un nombre important de disciples. Et Jésus emmène les apôtres hors d’Israël, comme pour prendre du recul avec la foule, mais surtout pour revenir sur l’ensemble des événements vécus avec eux. Car Jésus veut savoir ce que ses disciples comprennent de sa mission.

Avec l'énumération faite par les apôtres, nous constatons que l'opinion que les gens ont de Jésus est très élevée.  Puis, Pierre déclare que pour lui Jésus est le Messie, le Fils du Dieu vivant. Il exprime probablement l'opinion de tous les apôtres. Par cette belle profession de foi, Pierre représente tous les chrétiens de la communauté de Matthieu ; c’est cette communauté chrétienne qui proclame sa foi à travers lui. Il ne faut cependant pas croire qu'il n'y avait chez les apôtres aucun doute sur la nature de Jésus. Comme cela persiste dans les cœurs de beaucoup de contemporains. Malgré tout, la compréhension de Pierre a été plus profonde à partir de cet instant. Et il devait en être ainsi pour chacun de nous.

Jésus veut construire son Église sur des personnes comme toi et moi, à l’exemple de Pierre. Jésus parle du royaume de Dieu dont les portes peuvent être ouvertes ou fermées à l'aide de clés. Ces clés sont confiées à un portier ou gérant qui est d’abord Pierre, mais qui devient ensuite l’Eglise, donc nous tous ici présent. D’où l'importance que Dieu donne à l’humain dans l'œuvre du salut. En accueillant ou en refoulant dans l’Eglise ceux qui veulent nous rejoindre dans la foi, nous ouvrons et fermons les portes du royaume.

Chacun est donc appelé à répondre à cette question : « Pour nous, qui est Jésus? » C’est par une foi vécue et engagée plus que par des mots, que nous pouvons répondre à cette question. Par notre profession de foi, nous serons alors heureux comme Simon-Pierre. C’est pourquoi nous allons demander la grâce de toujours reconnaitre que Jésus est à l’œuvre dans notre vie, lui le Fils de Dieu.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article