Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Historique de la Communauté de la Thébaïde à Louomo

par Abbé Wenceslas daleb mpassy

La maison des frères dans l'enceinte du Cloître
La maison des frères dans l'enceinte du Cloître

« Il serait vain de se détourner du passé pour ne penser qu'à l'avenir. C'est une illusion dangereuse de croire qu'il y ait même là une possibilité. L'opposition entre le passé et l'avenir est absurde. L'avenir ne nous apporte rien ; c'est nous qui, pour le construire, devons tout lui donner, lui donner notre vie elle-même. Mais pour donner il faut posséder, et nous ne possédons d'autre vie, d'autre sève, que les trésors hérités du passé et digérés, assimilés, recréés par nous. De tous les besoins de l'âme humaine, il n'y en a pas de plus vital que le passé. »

Simone Weil (1909-1943)

1989 - Le Cloître Saint-Pacôme de la Communauté de la Thébaïde ( Manzomo )

En 1989, quatre jeunes congolais expriment au P. Christian de la Bretes-
che leur désir de retour à la terre, en communauté religieuse. Ils veulent con-
sacrer leur vie à Dieu, pour le renouveau des campagnes. Ils s'installent, sur
un terrain qui leur est donné, au village de Manzomo, près de la chapelle
de Luomo ( construite par le P. Gérard Soudant ), sur la paroisse de Mbanza-
Ndunga ( diocèse de Kinkala ).

Vivre en pleine campagne, travailler de leurs mains, contribuer à la nais-
sance d'une nouvelle agriculture paysanne, tels sont leurs objectifs. Avec l'aide
du P. de la Bretesche, ils se donnent une règle de vie de type monastique :
prière, travail, vie de communauté, accueil, service du village. Ils se placent
sous le patronage de saint Pacôme et des saints de la Thébaïde, fondateurs,
au IV e siècle de la vie monastique. En 1995, ils sont une quinzaine de jeu-
nes gens, de 18 à 35 ans. Dans leur centre rural, ils se livrent à diverses acti-
vités : élevage, maraîchage, arboriculture, apiculture, boulangerie, huilerie,
menuiserie et autour d'eux, encouragés par leur exemple, certains jeunes déci-
dent de rester au village et d'autres d'y revenir.

Mais les guerres civiles qu'a connu le pays ont obligé les frères de s'installer à Pointe-Noire, du côté de la rivière rouge, laissant ainsi le site de Luomo en ruine.

Par Père Daleb MPASSY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article