Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archidiocèse de Brazzaville : Mgr Anatole Milandou a béni l’église Sainte Trinité de Kinsoundi-Barrage

par Abbé Wenceslas daleb mpassy

Après plusieurs années de travaux de construction, exécutés grâce à la générosité des chrétiens et des partenaires, notamment la province Saint Jean de Matha et les organismes catholiques, l’église Sainte Trinité de Kinsoundi-Barrage a été bénie par Mgr Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, dimanche 12 juin 2016, en cette année de la célébration des 20 ans de la présence trinitaire au Congo. C’était au cours d’une messe qu’il a célébrée et concélébrée par sept prêtres dont le père Servais Ladyslas Madiki, curé de la paroisse Sainte Trinité, Martial Alban Ebe Zogo, délégué provincial, Ciryaque Onuoha, aumônier de la communauté anglophone catholique de Brazzaville, les pères trinitaires, etc. Le tout sous l’animation liturgique de la chorale Sainte Trinité, la Schola populaire paroissiale et le chœur des amis du grégorien.
Parmi les participants à la messe, il y a eu Louis Bakabadio, conseiller du président de la République chargé de l’éducation, ainsi que de nombreuses personnalités de divers rangs; des religieux et religieuses de différentes congrégations et des fidèles laïcs venus aussi bien de la paroisse concernée, de la communauté Sainte Trinité de Ngapoko, à Mayanga, que d’autres paroisses de l’archidiocèse de Brazzaville. De forme rectangulaire, l’église Sainte Trinité de Kinsoundi-Barrage n’a pas pu contenir tous les participants à la messe.


Au début de la messe, l’archevêque à aspergé d’eau tous les participants répartis sur toute l’étendue de l’église.


Dans son homélie, l’archevêque de Brazzaville a félicité les paroissiens pour leur générosité mêlée d’ardeur dans l’œuvre accomplie, et surtout pour tant de sacrifices consentis dans la construction de ce bel édifice qui trône désormais dans le panorama de l’archidiocèse de Brazzaville, aux côtés des autres églises témoins de l’histoire de l’évangélisation du Congo, en général et de Brazzaville, en particulier. De même, Mgr Anatole Milandou a rappelé les bénédictions et les poses de première pierre qui ont précédé la cérémonie du jour: église Saint Paul de Madibou, Sainte Claire de Djiri, église de la communauté anglophone catholique de Brazzaville. Il a ensuite procédé à la bénédiction de l’autel.


Les allocutions des pères Servais Ladyslas Madiki et Martial Alban Ebe Zogo, ayant marqué la fin de la messe, ont précédé la remise à l’archevêque d’une maquette de l’église Sainte Trinité, conçue par les enfants de chœur de la paroisse.


Intervenant en dernier lieu, Mgr Anatole Milandou a établi une nuance entre la bénédiction et la consécration d’une église, au cours de laquelle l’autel et les murs sont oints avec le saint chrême. Car, l’église est consacrée à Dieu, reprenant ainsi un passage de l’évangile: «Si le Seigneur ne bâtit la maison, en vain travaillent les ouvriers».


La bénédiction de l’église Sainte Trinité appartient désormais à l’histoire. A présent les regards sont tournés vers la célébration du 20ème anniversaire de la présence trinitaire au Congo, dont les festivités débuteront le 8 octobre et s’achèveront le 17 décembre 2016, en la fête de Saint Jean Matha.

Gislain Wilfrid BOUMBA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article