Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Année jubilaire de la miséricorde : Pèlerinage des fraternités féminines catholiques de Brazzaville

par Abbé Wenceslas daleb mpassy

Intérieur de la Cathédrale de Brazzaville
Intérieur de la Cathédrale de Brazzaville

Samedi 28 mai 2016, les membres des Fraternités féminines catholiques de l’archidiocèse de Brazzaville, sous la houlette de l’abbé Gildas Aymar Malela Ngoma, aumônier diocésain des fraternités Féminines catholiques, ont accompli un pèlerinage de foi pour clôturer le mois de prière pour la paix au Congo. Pour ce faire, ce pèlerinage est parti de la résidence des sœurs de Javouhey (qui ont été les formatrices des pionnières ayant contribué à la fondation des premières fraternités féminines dans l’archidiocèse de Brazzaville) jusqu’à la cathédrale Sacré-Cœur où a été ouverte la porte sainte de la miséricorde.

Au cours de la marche silencieuse que les membres des fraternités ont accompli avec foi et engagement, a été récité le chapelet à la miséricorde divine, afin d’implorer la grâce du Seigneur pour que la paix définitive puisse régner au Congo. Ce faisant, les membres des fraternités vêtus de leur uniforme traditionnel (pagne et camisole de couleur verte, frappés de l’effigie de Notre-Dame des 7 douleurs) estimés à plusieurs centaines sont partis de la résidence des sœurs à Javouhey, en passant par le boulevard Denis Sassou Nguesso, jusqu’au croisement avec l’avenue Cardinal Emile Biayenda. Longeant cette avenue, chapelet en main, pour la majorité, les mamans des fraternités ont exhibé l’ardeur de leur foi catholique, en gravissant dans la méditation, le recueillement et la prière, la montagne qui conduit à la cathédrale Sacré-Cœur. Cet exercice de piété a été un signe fort de communion avec l’Eglise universelle en cette année du jubilé de la miséricorde décrétée par le Pape François, et sera clôturée en la fête du Christ-Roi de l’univers. C’est l’abbé Stein Claid Bilou, vicaire de la cathédrale Sacré-Cœur, qui a accueilli les pèlerins et leur a ouvert la porte sainte de la miséricorde. Ensuite, les membres des fraternités féminines catholiques accompagnés de quelques-uns des fraternités masculines, se sont ébranlés dans la cathédrale où ils ont suivi l’exposé de l’abbé Stein Claid Bilou qui s’est articulé autour de l’année de la miséricorde, des sources de la foi catholique, et de la genèse des fraternités catholiques dans l’archidiocèse de Brazzaville.


C’est l’abbé Gildas Aymar Malela Ngoma qui a célébré la messe de clôture dudit pèlerinage, concélébrée par l’abbé Jacques Nganga Nitumosi. Le tout sous l’animation des membres des fraternités féminines catholiques.


Par ce pèlerinage qui appartient au registre des œuvres de miséricorde à accomplir tout au long de cette année de la miséricorde qui s’achèvera le 20 novembre 2016, les mamans des fraternités catholiques de l’archidiocèse de Brazzaville ont exprimé leur attachement à la paix sur le territoire national et leur adhésion aux recommandations de Mgr Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, qui avait demandé aux mouvements d’apostolat de l’archidiocèse de Brazzaville, au début de l’année pastorale en cours, d’effectuer des pèlerinages pendant cette année de la miséricorde, afin qu’ils apprennent à devenir de véritables témoins de la miséricorde du Père.

Gislain Wilfrid BOUMBA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article